Tél. : 04 95 55 18 18 - Fax : 04 95 32 70 51
  • Bastia
  • Furiani
  • San Martino di Lota
  • Santa Maria di Lota
  • Ville di Pietrabugno

marchés publics

appels à la concurrence

Procédure adaptée

Marché de nettoyage des piscines et des locaux communautaires

Remise avant le 27/11/2017 à 12h

Voir tous les appels+

marchés attribués

Attribution

Marché de travaux concernant la stèle dédiée aux victime de Furiani du 05 Mai 1992

Voir toutes les attributions+

Procédures infructueuses

Procédures infructueuses

Prestation de service de lavage et désinfection de conteneurs de déchets ménagers, de tri sélectif e de bornes de tri sélectif.

Voir toutes les procédures+

Classement sans suite

Classement sans suite

Levée de réserves électriques des 21 structures communautaire

Voir toutes les procédures+

C.A.B. sur Facebook

:: flash info

Eau et Assainissement : contactez Acqua publica

Service publics Eau et Assainissement sur le territoire de la CAB, contacter directement la régie Acqua publica.

Lire la suitemore-button-bg

localisation

Vie de la CAB

 : Prévention de la délinquance: une étape importante !

Prévention de la délinquance: une étape importante !

L’installation du CISPD a révélé une forte volonté de travailler ensemble pour créer les conditions d’actions concertées de prévention..

La réunion d’installation du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) a eu lieu le mercredi 7 janvier dans les locaux du siège de la Communauté d’Agglomération, en présence d’Alain ROUSSEAU, préfet de Haute-Corse, et Nicolas BESSONE, procureur de la République. La réunion était présidée par François TATTI, président de la CAB. Plusieurs vice-présidents (es) y participaient également. Les acteurs publics et associatifs concernés avaient fait le déplacement.

 

Déjà du concret !

La finalité du CISPD est de proposer une stratégie globale et des actions concrètes en matière de prévention de la délinquance et de tranquillité publique qui impliqueront la CAB (compétente en ces domaines) et l’ensemble des institutions et organismes publics ou privés concernés. Ceci pouvant porter sur l’échange d’informations entre les acteurs, la sensibilisation de la jeunesse contre les comportements dangereux (addictions, non respect des règles de sécurité routière...), la lutte contre les incivilités ou les actes délinquants affectant les personnes, l’évaluation des actions entreprises... François TATTI a précisé que l’installation du CISPD ne résultait pas d’une progression de la délinquance mais d’une volonté de travailler ensemble pour créer les conditions d’une prévention plus efficace. M. le préfet et M. le procureur de la République l’ont d’ailleurs également souligné. Le président de la CAB a aussi mis en exergue :

  • l’existence d’un groupe de travail « Tranquillité publique » qui se consacre plus particulièrement au vivre ensemble dans des quartiers régulièrement soumis à des nuisances résultant de la vie nocturne ou à des actes d’incivilité.
  • la création de deux autre groupes de travail, l’un étant intitulé « Prévention Jeunesse », l’autre « Déontologie »

Enfin, il s’est déclaré favorable et la signature de Chartes de sécurité partagée associant des collectivités publiques, des organismes privés et l’institution judiciaire.

 

Une volonté commune de s’impliquer

M. le préfet de la Haute-Corse a confirmé que la CAB était l’interlocuteur majeur et que l’Etat avait la volonté d’agir de concert avec tous les acteurs. Il a aussi souligné que le CISPD permettrait d’intervenir plus efficacement dans les quartiers pour prévenir les incivilités et les phénomènes délinquants. Il a également noté qu’un équilibre pourrait être trouvé entre des actions thématiques d’ordre éducatif, culturel ou social et des mesures territoriales comme la vidéo-protection. M. Le procureur de la République a pour sa part assuré que l’institution judiciaire irait dans le sens d’un véritable partenariat. Pour illustrer son propos, il a évoqué la prochaine signature d’une charte avec les bailleurs sociaux prévoyant, dans le cadre de travaux d’intérêts généraux, de faire réparer les actes de vandalisme par leurs auteurs. Les représentants des communes ont manifesté leur vif intérêt. Ainsi le maire de Bastia a relevé que l’installation du CISPD était en phase avec la volonté citoyenne de faire participer l’ensemble des acteurs publics et privés (riverains, associations, commerçants...) à l’élaboration d’un meilleur vivre ensemble, tout en insistant sur la nécessité d’un cadre éthique de protection des libertés, de respect de la vie privée et de confidentialité. M. Michel ROSSI, maire de Ville di Pietrabugno, a exprimé sa satisfaction, particulièrement concernant ce qui serait fait pour la tranquillité des riverains et des plaisanciers du quartier et du port de Toga. Représentant le maire de Furiani, M. Louis Pozzo di Borgo a relevé que le CISPD permettrait d’anticiper les problèmes pouvant survenir du fait du développement urbain de sa commune et de l’attractivité de nouveaux équipements culturels et ludiques. Une volonté d’agir consensuelle et constructive s’est donc dégagée de la réunion inaugurale du CISPD.