Tél. : 04 95 55 18 18 - Fax : 04 95 32 70 51
  • Bastia
  • Furiani
  • San Martino di Lota
  • Santa Maria di Lota
  • Ville di Pietrabugno

marchés publics

appels à la concurrence

Procédure adaptée

Marché de nettoyage des piscines et des locaux communautaires

Remise avant le 27/11/2017 à 12h

Voir tous les appels+

marchés attribués

Attribution

Marché de travaux concernant la stèle dédiée aux victime de Furiani du 05 Mai 1992

Voir toutes les attributions+

Procédures infructueuses

Procédures infructueuses

Prestation de service de lavage et désinfection de conteneurs de déchets ménagers, de tri sélectif e de bornes de tri sélectif.

Voir toutes les procédures+

Classement sans suite

Classement sans suite

Levée de réserves électriques des 21 structures communautaire

Voir toutes les procédures+

C.A.B. sur Facebook

:: flash info

Eau et Assainissement : contactez Acqua publica

Service publics Eau et Assainissement sur le territoire de la CAB, contacter directement la régie Acqua publica.

Lire la suitemore-button-bg

localisation

Vie de la CAB

 : Voeux 2015: le discours de François TATTI, président de la CAB (texte intégral)

Voeux 2015: le discours de François TATTI, président de la CAB (texte intégral)

Devant de nombreux élus et agents, le président de la CAB a dressé le bilan de neuf mois d'action et rappelé les chantiers présents ou futurs en matière de développement du territoire communautaire et de service à l'habitant.

VOEUX DE LA CAB -  9 JANVIER 2015
Discours de M. François TATTI, président de la CAB


D’abord je voudrais vous dire que c’est un grand honneur pour moi de présider notre communauté d’agglomération.

Je suis très fier de la responsabilité que le peuple m’a confiée ; nous a confiée.
Je mesure l’importance et la lourdeur de la mission qui est la mienne, la nôtre.

Notre nouvelle majorité communautaire a été élue sur un projet de changement ; nous avons pris l’engagement, avec le concours de tous, de respecter le contrat que nous avons passé avec le peuple en mars dernier.

C’est bien un contrat avec le peuple car, pour la première fois, les conseillers communautaires ont été, comme les conseillers municipaux, élus au suffrage universel direct.

Ce mode d’élection nous confère donc la légitimité pour conduire ce changement ; il nous engage aussi plus fort que jamais.

Le premier des engagements est celui de respecter des valeurs qui ont fondé notre PACTE d’union. Ces valeurs sont au nombre de trois : la transparence, l’équité et la solidarité.

Ces valeurs sont aussi des exigences. Elles vont structurer nos actions ; qu’il s’agisse de la conduite de nos projets ; des relations avec la population ; mais aussi de nos relations internes.

Je sais que ce changement est attendu ; par la population, par le personnel aussi.

C’est sur ces exigences que nous allons fonder la transformation de notre institution pour en faire un acteur majeur de développement et de structuration de notre territoire.

 

INTERCOMMUNALITE

Notre ambition est de donner à la CAB sa véritable dimension ; lui faire jouer pleinement le rôle de plus en plus important qui est alloué aux intercommunalités.

Ce rôle pivot des collectivités de la République entre la commune et la Région. Et plus particulièrement en Corse où, c’est la montée des intercommunalités, qui nous a conduits à une large majorité à voter à l’Assemblée de Corse, pour la collectivité unique.

La montée en puissance du rôle de l’agglomération s’articule évidemment avec celui des communes membres.
La CAB n’est plus un syndicat de communes, ou un district, mais une collectivité de plein exercice avec sa légitimité politique et institutionnelle propre.

Il nous faudra faire ensemble l’apprentissage de cette mutation. Par la concertation, le dialogue entre le niveau intercommunal et le niveau communal. C’est indispensable à la réussite des projets de service public sur nos territoires et à la satisfaction des citoyens.

 

BILAN

Dans un discours de vœux, il est d’usage de faire le bilan de la période passée. Le nôtre est déjà important et bien perceptible alors que nous sommes aux commandes depuis seulement 9 mois.
Je veux remercier ici et solennellement tous les fonctionnaires et agents qui s’y sont loyalement impliqués.

Le premier des changements est sur la méthode.
Je sais par expérience que l’on ne change rien en profondeur, sans prendre le temps de la réflexion, le temps de la concertation. Je sais également qu’on ne réussit rien sans la transparence.

Nous avons ouvert des dossiers importants sur nos compétences stratégiques.
Je veux citer trois domaines dans lesquels nous avons déjà beaucoup avancé.

Sur l’eau et l’assainissement nous avons engagé une étude pour la gestion de l’eau en régie. Une étude précise, chiffrée. Une étude dont nous allons débattre au grand jour pour en apprécier tout l’intérêt.

Sur la politique sportive nous avons élaboré un document stratégique d’une grande qualité qui nous permettra de mettre en place une politique sportive ambitieuse à l’échelle de l’agglomération.

Sur les déchets, secteur dans lequel nous avons pris du retard, nous avons lancé une analyse des besoins qui va nous permettre de restructurer la collecte de fond en comble, d’associer la population à nos avancées.

Ces premiers mois de travail ont permis de poser les fondations d’une nouvelle méthode malgré l’urgence des chantiers déjà en cours.

Premiers résultats

Si je ne devais citer que deux exemples de premières concrétisations, j’évoquerais :

La convention signée avec le SCB. Pour la première fois, la CAB signe une convention avec un club professionnel. C’est une énorme avancée. C’est le fruit de semaines de travail que j’ai menées avec Gilles Simeoni et Jacky Padovani, plus de 30 heures de négociation. Elle démontre deux choses cruciales : une volonté politique claire de prendre le sujet à bras le corps et l’efficacité d’une méthode de travail qui privilégie la concertation.

La concertation au niveau du très grand Bastia. La réunion inédite du 16 octobre dernier avec les 4 intercommunalités limitrophes de la CAB est un point de départ essentiel à cette initiative de rassemblement. Il faut que les élus se rassemblent et voient grand s’ils veulent réussir des projets d’envergure.

 

PROJETS / OBJECTIFS

Quels sont nos projets pour 2015 et pour les années à venir ? Ils sont nombreux et importants.

J’ai choisi de vous les présenter autour de trois axes.

Le premier axe est la solidarité et l’équité.

Qu’il s’agisse de logements, de marchés ou de subventions, la situation économique commande plus que jamais de respecter les principes d’équité et de solidarité. Les passe-droits, les chasses gardées sont plus que jamais ressenties comme des injustices insupportables.

- Un nouveau processus d’attribution de logements sociaux va être négocié ou imposé aux opérateurs qui souhaiteront bénéficier de subventions et de garanties d’emprunts de la CAB. C’est une mission que nous conduisons avec Michel Simonpietri.
- Un règlement d’attribution de subventions sportives ou économiques va être adopté pour éviter l’arbitraire ou le sentiment d’arbitraire.
- Un soin particulier va être apporté aussi à l’information en matière de marchés publics pour sortir des chasses gardées, des passages obligés réels ou supposés

Le deuxième axe est l’attractivité et l’innovation

Cela concerne le tourisme, l’économie, les transports et l’environnement.
Dans chacun de ces secteurs nous allons porter des avancées indispensables.

En matière de tourisme et d’économie, nous allons réaliser le centre d’affaires et de congrès qui manque tant à notre cité. Nous allons aussi participer au comité de suivi des études du port de la Carbonite pour veiller à ce que le futur port respecte l’ensemble des normes modernes de gestion environnementale.

En matière de transports nous travaillons avec Jean Louis Milani à la mise en place de modes de transports moins polluants, de bus connectés aux autres modes de transports et à nos Smartphones pour indiquer horaires et disponibilités.

En matière environnementale nous avons deux objectifs.
1* augmenter la qualité du service de collecte des déchets et favoriser le tri sélectif. Nous avons initié cette démarche avec Guy Armanet
2* maîtriser la qualité et le prix de l’eau. Avec Michel Rossi, nous avons pris ce dossier en charge. Chacun a vu l’émoi qu’a suscité l’augmentation du prix de l’eau de 1.1% et non 2% comme la presse l’a relaté ; Imaginez ce que nous aurions déclenché si l’on avait attribué à Veolia +13% ou à l’OEHC +15% au début et +20% à la fin. C’est dire, si dans le contexte social actuel, le prix sera une donnée importante et si par conséquent l’option de la gestion en régie devient ici comme ailleurs une option plus que sérieuse. J’entends bien les réticences, « saura t’on faire en interne ? ». J’entends aussi les exigences et les réussites dans la plupart des collectivités petites ou grandes qui ont franchi le pas.

Le troisième et dernier axe est le vivre ensemble.
C’est sans doute aussi un axe majeur et en partie très nouveau. Il s’agit du sport, bien sûr, je n’y reviendrai pas.

Des compétences nouvelles attendent aussi beaucoup de la CAB :
- politique de la ville, avec la ville de Bastia bien sûr, Gilles Simeoni et Emmanuelle de Gentili…
- la prévention de la délinquance.

Et je n’oublierai pas un autre facteur de cohésion : la langue corse. Ghjè un ingagiammentu forte. Perchèa lingue ghjè a nostra cultura, a nostra lea.

 

FINANCES

Vous l’aurez compris, la concrétisation de cette vision est étroitement liée à notre capacité à nous dégager des marges de manœuvre financières.
Les recommandations de l’audit financier sont claires.
La situation est plus que complexe mais nous arriverons à sortir de l’ornière si nous sommes solidaires et complémentaires.
La CAB a abandonné par le passé une partie de ses dotations aux communes. Elle avait des moyens qu’elle n’a plus. Il nous appartient d’en tirer les conséquences et sans remettre en cause le passé, faire que la CAB dispose pour l’avenir de l’ensemble de ses recettes faute de quoi une partie de ses politiques publiques ne pourra pas être mise en œuvre. Ce qui serait préjudiciable à tous.

 

PERSONNELS

Je vous parle depuis le début de mon allocution d’avenir et de changement.
Je sais qu’une grande majorité d’entre vous attend beaucoup de ce changement. Je sais aussi que le changement ne peut être réalisé à marche forcée sans le temps nécessaire d’adaptation.

Liberté d'opinion

Je souhaite profiter de cette prise de parole pour réaffirmer combien je suis attaché à la liberté d’opinion en général et pour le personnel en particulier. Nous sortons d’une période électorale au cours de laquelle vous avez connu des situations difficiles. Cela n’est pas acceptable. Je prends l’engagement solennel devant vous tous que jamais vous ne serez notés, promus ou titularisés en fonction de vos opinions. Je sais que cet engagement est attendu. Les premiers mois de la mandature ont permis de le montrer.

Equité
Je veillerai aussi à établir plus d’équité entre les fonctionnaires. Il faut que tous les personnels bénéficient du même traitement et qu’en retour ils s’investissent de la même façon dans leur travail. A effort équitable, traitement équitable. Je veux dire que s’il vous est apparu par le passé que certains pouvaient bénéficier d’un traitement de faveur ; ce ne sera plus le cas !
Je vous sais attachés aux valeurs du service public.

Amélioration des conditions de travail
L’implication que j’attends de vous n’est pas possible sans une amélioration de vos conditions de travail. Je pense notamment à la collecte qui accomplit chaque jour sa mission dans des conditions très inconfortables. Mais je sais bien que certains locaux administratifs méritent des améliorations. J’en suis bien conscient et m’attacherai à ce que des améliorations matérielles soient apportées rapidement.
A ce sujet, je vous informe qu’un ingénieur Hygiène et Sécurité sera dans quelques semaines parmi nous.

Transparence et concertation
Au-delà de ces réponses matérielles, dès le premier trimestre 2015, nous mettrons en place une nouvelle organisation claire et lisible, émanant de l’audit organisationnel et des préconisations qui y seront associées.
J’associerai vos représentants à ces réflexions dès le 20 janvier prochain lors du premier CTP nouvelle mouture.
C’est indispensable car l’efficience vient de l’organisation.
S’il m’est arrivé, et s’il m’arrive encore, de critiquer le fonctionnement de la CAB, je n’ai jamais incriminé le personnel. Je considère que c’est aux élus de veiller à l’organisation et au respect des valeurs qui nous animent.

Je prendrai la parole devant vous avant l’été pour réaffirmer le cap et faire le point sur les projets initiés.


CONCLUSION

Je veux que vous soyez fiers de travailler pour la CAB au service de tous les citoyens, et je veux qu’ils puissent être fiers de vous également.

Vous l’aurez compris, je crois dans les vertus de responsabilité et de dialogue.
Et j’ai foi en un seul objectif : réinventer notre CAB, dans son identité, dans le rôle qu’elle incarne pour la population. Et vous avez un rôle clé dans cette stratégie puisque la CAB, c’est vous.

A cet égard, l’attente de nos concitoyens est immense et légitime : nous n’avons pas le droit de la décevoir.

C’est animé de ces convictions, de cette vision et de cette volonté d’écrire avec vous une nouvelle page de l’histoire de la CAB, que je vous souhaite mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Pace è Salute a tutti !

 

De gauche à droite: M. Guillaume Le Corre, directeur général des services ; Mme Serena BATTESTINI, vice-présidente ; M. Julien MORGANTI, vice-président ; M. Michel ROSSI, vice-président ; M. François TATTI, président ; M. Gilles SIMEONI, vice-président ; M. Jean-Louis MILANI, vice-président. 

Les agents