Tél. : 04 95 55 18 18 - Fax : 04 95 32 70 51
  • Bastia
  • Furiani
  • San Martino di Lota
  • Santa Maria di Lota
  • Ville di Pietrabugno

marchés publics

appels à la concurrence

Procédure adaptée

Collecte et suivi des taux de remplissage des bornes d’apport volontaire aériennes et enfouies et des compacteurs destinés aux déchets ménagers et au tri sélectif

Remise avant le 29/09/2017 à 12h

Voir tous les appels+

marchés attribués

Attribution

Marché de travaux concernant la stèle dédiée aux victime de Furiani du 05 Mai 1992

Voir toutes les attributions+

Procédures infructueuses

Procédures infructueuses

Prestation de service de lavage et désinfection de conteneurs de déchets ménagers, de tri sélectif e de bornes de tri sélectif.

Voir toutes les procédures+

Classement sans suite

Classement sans suite

Levée de réserves électriques des 21 structures communautaire

Voir toutes les procédures+

C.A.B. sur Facebook

:: flash info

Piscine de la Carbonite : fermeture du petit bassin

Le petit bassin de la piscine de la Carbonite sera fermé jusqu'au début de la semaine du 25 septembre 2017 pour cause de maintenance. Nous vous vous informerons immédiatement de sa réouverture. Nous vous remercions de votre compréhension.

Lire la suitemore-button-bg

localisation

Stade Armand Cesari

Acquisition du stade Armand Cesari par le District de Bastia

  • Après la catastrophe du 5 mai 1992, le statut et l’avenir du stade Armand Cesari sont en suspens. Le souvenir du drame plane sur un lieu dévasté. Le stade est situé sur une parcelle enclavée d’accès difficile. Le statut privé du stade alors propriété du SECB (Sporting Etoile Club de Bastia) interdit l’injection de fonds publics pour la reconstruction. Enfin, il existe une option privée de construction d’un stade sur un autre site.
  • Le District de Bastia sur le territoire duquel le stade est édifié, décide de l'intégrer à son patrimoine et prend l’engagement qu’il sera reconstruit. L’acquisition est faite auprès du syndic de faillite qui administre alors les comptes du SECB. .
  • Cet engagement est dicté par la volonté d’honorer la mémoire des victimes. Elle répond aussi à la détermination de conserver aux habitants de la région de Bastia, une arène sportive qui a été le théâtre des exploits du SECB (Sporting Etoile Club de Bastia fondé en 1905) qui renaîtra sous la dénomination SCB (Sporting Club de Bastia).
  • Débute alors une entreprise jalonnée d’obstacles de tous ordres. Les moindres ne seront pas l’évolution toujours plus exigeante et coûteuse des normes de capacité, de confort, de sécurité, de surveillance, d’éclairage, fixées par l’Etat ou le pouvoir sportif.


Première tranche de travaux

  • Le District de Bastia puis la Communauté d’Agglomération de Bastia, vont acquérir des terrains limitrophes du stade pour le désenclaver et permettre la reconstruction.
  • En avril 1994, effectuant une visite officielle en Corse, Mme Michèle Alliot-Marie, ministre chargée de la Jeunesse et des Sports, s’engage à ce que l’Etat participe à la phase 1 de la reconstruction afin que la capacité soit portée à 8 700 places. Elle précise que le financement interviendra dans le cadre des crédits débloqués en faveur des stades de province à l’occasion de la Coupe du monde 1998.
  • La réalisation de cette phase opérée en 1994, consiste en la reconstruction de la tribune Est, en l’homologation d’un éclairage pour les matchs en nocturne, en l’aménagement de voiries d’accès, d’un parking et de réseaux Eau, Assainissement et Electricité.
  • En 1996, Guy Drut, ministre de la Jeunesse et des Sports, annonce la participation de l’Etat à la phase 2 de la reconstruction. Cet engagement est tenu par Marie-Georges Buffet, ministre chargé de la jeunesse et des sports à compter de juin 1997. L’Etat finance la reconstruction de la Tribune nord qui est achevée à la fin des années 1990.
  • En 2000 / 2001, le District de Bastia réalise la phase 3 : reconstruction de la tribune Ouest, renforcement de l’éclairage, installation de la vidéosurveillance).
  • Ainsi, au début des années 2000, les tribunes Nord, Est et Ouest ont été reconstruites. Cette première tranche d’acquisition de terrain et de travaux ayant coûté environ 15 M€ permettra jusqu’à l’été 2011, d’accueillir 11 000 spectateurs dans de bonnes conditions de sécurité.


Décision de terminer le stade

  • En 2002, la Communauté d’Agglomération de Bastia décide d’achever la reconstruction en réalisant une seconde tranche de travaux (phase 4). L’objectif est aussi de porter la capacité à près de 17 000 places pour se conformer à de nouvelles normes.
  • Cette phase 4 prévoit : la destruction, la reconstruction et la couverture de la tribune Sud, la couverture de la tribune Nord, l’aménagement d’un parking de 1300 places, la réfection et la sécurisation des abords nord du stade, la modernisation totale de l’éclairage (suppression des pylônes et des portiques, pose de rampes de projecteurs le long des toitures des tribunes Sud et Nord). et de la sonorisation.
  • La Communauté d’Agglomération va devoir surmonter un nombre considérable d’obstacles juridiques, techniques et financiers.
  • Fin 2009, la reconstruction de la tribune Sud débute. Fin juillet 2011, elle est ouverte au public à l’occasion du début de la saison de Ligue 2.
  • La couverture de la tribune Nord est achevée au printemps 2012. Tous les travaux de la phase 4 seront achevés à l'automne 2012.
  • Les tribunes Nord et Sud autorisent: un accès sécurisé et aisé aux gradins ; une intégration de l'éclairage et de la sonorisation sur des passerelles situées sous les couvertures ; un accueil des équipes TV (plateforme caméras) ; des places réservées aux personnes à mobilité réduite.

Le stade terminé

  • Le stade Armand Cesari dispose alors d'une capacité de 16 078 places assises. Cette capacité est ainsi répartie : tribune couverte Sud : 6 339 places (dont 25 places Personnes à mobilité réduite) ; tribune couverte Nord : 4 560 places (dont 70 loges centrales et 155 latérales, 691 places Présidentielles, 10 places Personnes à mobilité réduite, 78 places Médias, 12 places Secouristes) ; tribune Est : 2 480 places ; tribune Ouest : 2 699 places Durant les matches, 283 personnes liées à l’organisation ainsi qu’aux équipes hôtes et visiteuses sont habilitées à être présentes autour de la pelouse. .
  • Le stade dispose aussi de parkings, d’un éclairage aux normes TV intégré aux toitures des tribunes, d’une sonorisation, d’une télésurveillance. En outre, des aménagements spécifiques garantissent l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, la sécurisation des secteurs réservés aux supporters visiteurs, la protection des bancs de touche et l’intervention rapide des personnels et moyens de secours.
  • Par ailleurs, le stade pourra occasionnellement et avec des aménagements appropriés de protection de la pelouse, accueillir de grands événements festifs, artistiques ou culturels. Il sera un équipement sportif et événementiel d’intérêt régional.
  • Fin 2012, le coût de la reconstruction du stade Armand Cesari peut être chiffré à 35,215 M€ . Ayant assumé la plus grande partie du financement, la CAB a aussi mobilisé l'Etat (10,123 M€), la CTC (6,274 M€), le Département de la Haute-Corse (4,249 M€).

 

Classement niveau Ligue 1 et Licence club

  • Le 7 août 2012, la Commission départementale d’accessibilité et de sécurité émet un avis favorable portant sur l’ouverture au public de l’ensemble du stade Armand Cesari.
  • Le 9 août 2012, est obtenue l’homologation des conditions d’organisation des matchs
  • Le 17 septembre 2012, suite à la réunion de la section "Classement des terrains et installations sportives", la Commission fédérale des terrains et installations sportives de la Fédération Française de Football, a officiellement classé en niveau 1 le stade Armand Cesari. Ce classement sera valable jusqu'au 13 septembre 2022.
  • Le Président de la Commission de gestion de la Licence Club a présenté le 3 juillet 2013 devant le Conseil d’Administration de la LFP les travaux de la Commission en vue de l’attribution des Licences Club pour la saison 2013/2014. La Licence Clubs 2013 / 2014 a été renforcée avec des critères plus exigeants relatifs à la pelouse, l’accueil des spectateurs, la sécurité et la structuration salariale des clubs. Le Sporting Club de Bastia et le CA Bastia ont bénéficié de la Licence club.


La nouvelle pelouse

  • L'ancienne pelouse ne répondait plus aux critères de qualité du football professionnel. La pose de la nouvelle pelouse a exigé de nombreuses opérations : traitement herbicide, retrait de l'ancien gazon, travaux de terrassement, travaux de drainage, application de 20 cm de terre végétales, mise à niveau du terrain, nutrition du sol avec plus de deux tonnes d'engrais organique.
  • Ces opérations achevées, il a été procédé à la pose de la pelouse. Elevée en Espagne dans des conditions climatiques identiques à celles de Bastia, constituée de 400 bandeaux représentant une surface de 8000 mètres carrés, elle a été acheminée par camion et bateau. Ces travaux ont été financés par la CAB (536 488 €).
  • Des problèmes d'adaptation de la nouvelle pelouse ayant été constatés, l’entreprise qui avait mis en place le gazon, a procédé à ses frais au remplacement (replacage) et des travaux supplémentaires de drainage ont été réalisés. La CAB a par ailleurs fait appel à un expert reconnu chargé d'observer l'évolution du gazon et apporter des préconisations d'entretien.
  • Celui-ci a souligné une utilisation intensive (SCB et CAB jouent à eux deux au moins 50 matchs officiels / an). Il aussi relevé que la baisse d’ensoleillement relevée dès l'automne étaient à l’origine d’une photosynthèse insuffisante. Aussi l'expert a préconisé : de limiter l'utilisation du terrain aux seules rencontres officielles ; de pallier à l'insuffisance d’ensoleillement par la luminothérapie (diffusion d'UV).


Autres travaux

  • Depuis la fin 2012, outre la pose de la nouvelle pelouse, la CAB à financé l'aménagement des abords nord, la réalisation du parking ouest, la construction d'une boutique dédiée à la vente des produits dérivés SCB, la rénovation des vestiaires, la création d'une salle de presse.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Octobre 2013 : classement niveau Ligue 1

Le 7 août 2012, la Commission départementale d’accessibilité et de sécurité a émis un avis favorable portant sur l’ouverture au public de l’ensemble du stade Armand Cesari.

Le 9 août, il a été obtenu l’homologation des conditions d’organisation des matchs.

Le 17 septembre 2013, suite à la réunion de la section "Classement des terrains et installations sportives", la Commission fédérale des terrains et installations sportives de la Fédération Française de Football, a officiellement classé en niveau 1 le stade Armand Cesari. Ce classement sera valable jusqu'au 13 septembre 2022.

La reconstruction du stade Armand Cesari a représenté un effort financier considérable. A ce jour, 35,215 M€ . Assumant la plus grande partie du financement, la CAB a su mobiliser l'Etat (10,123 M€), la CTC (6,274 M€), le Département de la Haute-Corse (4,249 M€). 

 

Août 2013 : obtention de la licence Club

Le Président de la Commission de gestion de la Licence Clubs, Hugues Moutouh a présenté le 3 juillet 2013 devant le Conseil d’Administration de la LFP les travaux de la Commission en vue de l’attribution des Licence Clubs pour la saison 2013/2014.

La Licence Clubs 2013/2014 a été renforcée avec des critères plus exigeants relatifs à la pelouse, l’accueil des spectateurs, la sécurité et la structuration salariale des clubs.

Avec 7 074 points sur 10 000 possibles, le Sporting Club de Bastia a obtenu la licence club. Les efforts de reconstruction et de rénovation du stade assumés ou pilotés par la CAB, ont contribué à l'obtention de cette licence. 

 

Tribunes : 16 078 places assises

Le stade Armand Cesari dispose d'une capacité de 16 078 places assises. Cette capacité est ainsi répartie :

  • Tribune couverte Sud : 6 339 places (dont 25 places Personnes à mobilité réduite).

  • Tribune couverte Nord : 4 560 places (dont 70 loges centrales et 155 latérales, 691 places Présidentielles, 10 places Personnes à mobilité réduite, 78 places Médias, 12 places Secouristes).

  • Tribune  Est : 2 480 places

  • Tribune Ouest : 2 699 places

Durant les matches, 283 personnes liées à l’organisation ainsi qu’aux équipes hôtes et visiteuses sont habilitées à être présentes dans l’enceinte du stade. 

 

Tribune Sud (6339 places)

 

Tribune Nord (4560 places)

 

Tribune Ouest (2699 places)

 

Tribune Est (2480 places)

 

Reconstruction de la tribune Sud

 

Couverture de la tribune Nord

 

Eclairage et sonorisation


 

Accès sécurisé et aisé aux gradins

 

Pose et entretien de la nouvelle pelouse

 

Aménagement des abords nord

 

Parking ouest

 

La boutique

 

Les vestiaires

 

La salle de presse

 

La tribune nord au début des années 2000

 

Au début des années 2000 (en bas la tribune nord, en haut l'ancienne tribune sud)

 

L'ancienne tribune sud